Partager cette page :

MathC2+ : édition 2011

Témoignages des élèves de l'édition 2011

Quelles sont vos impressions par rapport à ce stage : a-t-il répondu à vos attentes ?

  • Judikaël, élève au lycée Descartes : J'étais curieux de venir, je me demandais comment se passerait ce stage. C'est intéressant de voir toutes ces applications des mathématiques. J'aime beaucoup l'ambiance, et l'encadrement avec des jeunes tuteurs : c'est simple et efficace. Et puis, les sujets abordés sont intéressants. Il suffit d'être curieux, et on se sent tout de suite à l'aise. En plus, il y a le cadre de l'ENS, qui est vraiment agréable. Ce que j'apprécie aussi, c'est qu'il n'y a pas d'exigence de niveau. Les tuteurs nous aident à avancer, ils n'attendent pas qu'on soit super forts, on progresse à notre rythme. Les sujets ne sont pas tout à fait nouveaux pour moi, je connaissais déjà des bases dessus. Mais avec Geogebra, j'ai pu les manipuler moi-même, par exemple.
  • Christina, élève au lycée Jean Macé : On ne savait pas trop à quoi s'attendre. J'ai bien aimé le travail en petits groupes, ça permet de mieux se connaître. L'encadrement était bien, nos tuteurs étaient vraiment sympas. J'aurais aimé qu'on ait plus de temps tous ensemble, pour mieux se connaître. L'an prochain, je ferai une première ES, parce que j'aime beaucoup l'économie et les sciences sociales, mais ça n'empêche pas de continuer les maths !

Quelles étaient vos attentes avant de venir à ce stage ?

  • Simon, élève au lycée Bréquigny : Pour moi, ce stage, c'était une occasion de me remotiver pour les  maths, parce qu'au lycée, cette année, c'était pas mon point fort. Ici, je trouve ça plus intéressant qu'en cours, le rythme est moins soutenu, on peut travailler en petits groupes sur un sujet précis et voir sur quoi ça peut déboucher. Par contre, ce qu'on a fait à la fin, avec les raisonnements par l'absurde, c'était vraiment dur, on voyait pas trop ce qu'on devait faire.

Ce stage a-t-il changé votre vision des maths ?

  • Solène, élève au lycée Bréquigny : Pour moi, oui, car en seconde on ne fait pas beaucoup de géométrie, on fait surtout du calcul, des études de fonction. Le problème isopérimétrique, j'en avais jamais entendu parler. On a dû faire des raisonnements auxquels on n'est pas du tout habitué, c'était dur. On voit que si on veut continuer dans les maths, ça sera difficile... mais finalement, ça motive, on voit qu'on peut y arriver.

Galerie de photos 2011

  • Les travaux en petits groupes
un tableauGroupe 2 : les pavagesgroupe 4 : jeux de ficellesGroupe 3 : la Terre est-elle ronde ?Groupe 1 : le problème isopérimétrique
  • L'exposition à l'Espace des Sciences
Exposition "Les maths à portée de main"
  • Le café des métiers
Discussions avec Gilles Gautier, ingénieur prévisionniste (Météo France)Valérie Rouat, cryptologue à la DGADiscussion avec Sandrine Abiven, chargée d'études statistiques, Groupama
  • Les posters réalisés par les élèves

 Ficelle Mathc2+ 2011Isopérimétrie Mathc2+ 2011 
 Pavages Mathc2+ 2011Terre Mathc2+ 2011 

Partenaires

Ce stage est organisé dans le cadre du dispositif national MathC2+, avec le soutien financier de :
    Crédit Mutuel Enseignant
     et le soutien logistique de :   Les partenaires locaux sont : Académie de rennesINRIA  logo IRMAR   

Mise à jour le 23 juillet 2012